Les saisons de la vigne

« Les saisons de la vigne ou les soins apportés au fil des jours »

Une nouvelle année débute après la vendange.
Tous les travaux seront entrepris pour obtenir une belle et saine récolte.
Avec le froid persistant, la vigne se rétracte et la sève redescend vers les racines.
C’est le moment de la taille.
Entre les mois de Novembre et de Mars, le vignoble se remplit de personnes,
qui taillent les sarments, nettoient le pied, restructurent le cep.
Tout est fait pour que les parcelles soient en pleine forme et vivent longtemps.
C’est aussi la période où on remet en état les piquets, les fils, où on replante les manquants.
Puis, il faudra veiller à attacher le ceps et à remplacer les manquants.

Après la dormance, vient le temps de la renaissance.
C’est la phase active de la vigne.
La douceur des températures est là. Alors la sève remonte.
Tout est favorable à la vigne. Elle développe ses jolis bourgeons, quotidiennement.

C’est alors que l’ébourgeonnage, puis le palissage, enfin l’effeuillage sont présents
dans la tête de tous les vignerons et vigneronnes.
C’est le moment où on veille sur les grappes naissantes.
Elles vont se développer en minuscules grains.
Puis ceux-ci vont s’ouvrir et laisser apparaitre la fleur.
Elle est délicate et son parfum est subtilement miellé.
C’est une période intense de travail, à ne pas manquer,
car la vigne pousse sans nous attendre et les sarments deviennent vite ligneux.

Le labour et le décavaillonnage rythme le printemps et l’été,
les traitements contre le mildiou et l’oïdium aussi.
Ce sont des plaies terribles si on n’y veille pas.
Que ce soit avec des tracteurs ou avec des chevaux de labour,
les vignes sont animées.

L’été est là. On ausculte le ciel.
Traditionnellement à la mi-juillet et à la mi-août, arrive cette pluie si bénéfique à la grappe.
Elle va permettre de grossir les grains, pour qu’ils fassent à terme des jus abondants.

Et voici le temps des vendanges.
Il débute en général vers la mi-août avec la récolte des cépages blancs.
Puis ce sera le temps des rouges.
Ces groupes de personnes qui travaillent sur 3, 4 rangs, s’appellent une colle.
Chaque vigneron.ne a son équipe de vendangeurs.
Ils s’organisent aussi pour faire travailler l’équipe, sur plusieurs domaines viticoles,
en fonction de l’évolution de la maturité des grappes.
Un esprit de solidarité.

La campagne se revêt
de tenues multicolores,
de va et vient des tracteurs, de la vigne au chai de vinification,
de mots, de cris comme:
Seaux! Quand le coupeur attend que le porteur vide celui-ci dans la benne.
Aïe! Quand le sécateur entaille malencontreusement un doigt.
Ouf! Quand c’est la pause pour croquer un fruit, dévorer un croissant,
boire un jus ou café!
Et on repart de plus belle, chargé d’une énergie positive incomparable.